Retour

75 % des déchets marins présents dans les océans sont des déchets plastiques

Image

Les déchets marins sont des déchets qui ont gagné la mer ou qui y ont été jetés en provenance de la terre. Les déchets d’emballages en plastique sont les plus répandus dans l’environnement marin et représentent 75% de la totalité selon le ministère de l’écologie.

  1. L’impact désastreux des sacs plastiques sur les océans.

    Le plastique se fragmente en petits morceaux dans nos océans. On estime à environ 5 000 milliards le nombre de particules plastiques flottant ainsi à la surface des mers. Et c’est seulement la partie visible de l’iceberg puisque la plupart de nos déchets finissent sur le fond marin. La biodiversité marine suffoque sous l’effet de notre pollution.

    Il existe de nombreuses zones de « soupes plastiques » où se concentrent de nombreux débris amassés par les marées et les courants marins qui les font tournoyer sans fin. La zone la plus importante d’entre elle se trouve dans l’océan Pacifique et mesure trois fois la France ! soit 1,6 million de KM2.

  2. Tous responsables, tous capables d’agir.

    La prise de conscience bien que trop lente commence à prendre forme et de nombreuses initiatives via des associations ou des actions citoyennes permettent de faire bouger les lignes petit à petit. Citons par exemple la fondation TARA dont les actions sont très bien relayées auprès des écoles. Le thème de la pollution par les plastiques en Méditerranée est une entrée pertinente dans l’Education au Développement Durable (EDD).

  3. L’ambitieux et passionnant projet ODYSSEY.

    L’organisation Plastic Odyssey propose de nombreuses solutions concrètes. La plus spectaculaire est certainement la construction d’un bateau d’exploration scientifique de 40 mètres ! Ce bateau transformé en laboratoire de lutte contre la pollution plastique va sillonner la France d’abord cet été puis autour du monde pour faire 30 escales sur 4 continents. L’objectif étant de sensibiliser et de faire émerger des initiatives locales contre la pollution plastique. Une course autour du monde très lente avec des moteurs alimentés uniquement grâce à leur propre recyclage…

"