Retour

Découvrez l'association Bretagne vivante pour agir dans votre région.

Image

Si comme nous vous êtes amoureux de la Bretagne et de la nature je vous invite à vous pencher sur cette belle association qui propose une palette d’actions quelque soit son investissement en termes de temps ou de moyen financier.

L’association Bretagne vivante  n’est pas assez connue par le grand public et pourtant elle existe depuis plus de 60 ans. C’est en effet la principale association de la nature en Bretagne avec 70 salariés, 5000 adhérents et plus de 135 sites protégés !

Mais, contrairement à certaines associations plus « militantes » « qu’agissantes », Bretagne vivante ne cherche pas à faire des actions coup de poing médiatiques mais bien d’agir concrètement au quotidien. De la récolte de données aux actions de sensibilisation, la palette d’interventions de l’association est large et permet à tout un chacun de pouvoir rejoindre le mouvement en participant selon son appétence, sa disponibilité, ou ses convictions.

Découvrez l’action de Bretagne vivante à travers notre interview auprès de Madame Barbara DEYME, chargée de communication régionale.

  1. Quels sont les types d’engagements possibles ?

    Pour Barbara il est important de débuter par adhérer à l’association, faire ce geste permet de concrètement valider son engagement. Le tarif est de 30€ par an et certains en resteront là et c’est déjà un super soutien. Pour ceux qui veulent participer en donnant un peu de leur temps, ils peuvent rejoindre l’une des 20 antennes locales reparties un peu partout sur le territoire breton et au sein de 5 départements de la Loire-Atlantique aux Côtes-d’Armor.
    Vous trouverez ici la liste précise des antennes de votre secteur.

  2. Barbara, quelles sont les actions menées par l’association ?

    Nous avons 4 grands domaines d’interventions, notre première action qui est historique au sein de notre engagement c’est de comprendre scientifiquement. Comment protéger quelque chose que vous ne connaissez pas ? Nous réalisons des états des lieux, sur les espèces sur les plantes ou sur la biodiversité cela permet de collecter d’importantes données qui nous permettent de construire des atlas mais aussi de les partager auprès des collectivités ou d’autres collectifs.  Si nous avons une approche très scientifique nous aimons la rendre aussi très ludique comme l’organisation d’une journée de reconnaissance des oiseaux du jardin qui aura lieu le 23 janvier 2022. C’est un évènement familial : depuis sa fenêtre ou dans son jardin, il s’agit tout simplement de recenser les espèces que l’on voit passer. Nous donnons les outils pour les reconnaitre et les compter. Cela nous permet de mesurer dans le temps l’évolution de la population dans notre région.

    La protection de notre biodiversité est notre deuxième domaine d’intervention. Nous protégeons 135 sites et 6 réserves naturelles à travers des actions pilotées par Bretagne vivante en direct ou par une antenne locale.

    Enfin, nous réalisons de nombreuses actions de sensibilisation auprès de tous les publics. Nous sommes aussi très partie prenante dans les décisions locales puisque nous siégeons dans plus de 200 commissions à travers toute la Bretagne.

  3. Y a t-il une thématique qui se dégage sur les projets 2022 de l’association ?

    Oui, pour 2022 nous avons plusieurs ambitions avec un axe focus sur la Mer et le Littoral. Que ce soit sur les projets d’implantations d’éoliennes, la protection du littoral et de la biodiversité les sujets ne manquent pas ! En parallèle nous voulons embarquer plus d’entreprises à nos côtés car Bretagne vivante considère les entreprises comme la solution et non comme une contrainte. A ce titre nous accompagnons de plus en plus de structures désireuses de faire évoluer leurs modèles vers une transition de développement durable.