Retour

Les écoliers, adeptes du pédibus

Image
La solution pédibus.

Si un tiers des enfants sont conduits à l’école en voiture individuelle, ce n’est pas forcément parce que la distance est trop importante. En effet, la plupart des voitures s’arrêtant devant l’école ont parcouru moins d’un kilomètre. Malheureusement, cela correspond aussi au moment où elles polluent le plus, bien dommageable pour nos enfants !

Alors, pourquoi ne pas s’inspirer de pays comme l’Australie, le Canada et l’Allemagne, qui utilisent largement un mode de ramassage scolaire pédestre : le pédibus ? En France, ce système, organisé par la commune ou par des parents d’élèves, rencontre un succès croissant.

  1. Les atouts du pédibus 

    La mise en place d’un pédibus répond parfois à des problèmes d’embouteillages devant l’école le matin, voire de conflits pour les stationnements. Qui dit moins de voitures devant l’école dit aussi moins de pollution, moins de bruit, moins de stress pour les écoliers ! 

    Et les enfants justement, que pensent-ils du pédibus ? On croit parfois qu’ils préfèrent aller à l’école en voiture, mais il n’en est rien – ce sont les parents qui, souvent pressés, essayent de gagner quelques minutes par ce biais. Les enfants sont ravis de se retrouver et de partager un moment avant de commencer la journée de classe. Ils arrivent à l’école bien réveillés, prêts pour les apprentissages. Ce trajet quotidien leur permet aussi d’intégrer les réflexes piétons et les principes de l’écomobilité dès le plus jeune âge. Ce petit temps de marche contribue également à la lutte contre le surpoids et l’obésité.

  2. Concrètement, comment mettre en place un pédibus ?

    • Constituez un groupe de parents intéressés (2 familles peuvent suffire au départ !). Ensuite, on définit un coordinateur et les accompagnateurs (2 pour 8-10 enfants), qui peuvent être des parents, des grands-parents ou des retraités du quartier.
    • Contactez la mairie ou la communauté de communes, qui se révèlent souvent d’une grande aide, tant au niveau du conseil que de l’aspect technique et financier.
    • Vérifiez que chaque accompagnateur possède une assurance responsabilité civile. Pour les enfants, une assurance scolaire en bonne et due forme suffit (responsabilité civile et individuelle accident).
    • Réalisez une enquête sur les besoins des familles.
    • Déterminez la ligne de pédibus : l’itinéraire le plus court et sécurisé possible, avec des horaires pour chaque arrêt.
    • Organisez le planning des accompagnateurs, et établissez la liste avec le nom des enfants pour chacun. 
    • Prévoyez le matériel nécessaire : des gilets réfléchissants pour les accompagnateurs (un devant la file d’enfants et un derrière), si possible des brassards pour les enfants et éventuellement des panneaux d’arrêt à planter tout au long de la ligne.

    Il est possible de profiter des fiches-outils proposées par l’ADEME ou d’applications pour mettre en place un pédibus de façon organisée et sécurisée, par exemple, l’appli Mobilécool proposée par la MAIF.

"