Retour

(Re)devenir autonome à vélo grâce aux vélo-écoles

Image
vélo ecoles

Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser notre vélo, que ce soit pour effectuer des déplacements utilitaires (aller acheter le pain, nous rendre au travail) ou pour le plaisir (faire une balade, accompagner les enfants…). Mais tout le monde n’a pas la chance de se sentir à l’aise à vélo, ni même d’avoir appris à en faire. Une étude de 2013 de l’Observatoire des mobilités actives révélait que 6,1 % des Français ne savent pas (2,1 %) ou plus (4 %) faire de vélo. 15,6 % reconnaissent ne pas bien maîtriser le vélo. Et derrière ces chiffres, essentiellement des femmes.

Heureusement, des formations existent pour apprendre ou réapprendre à se déplacer à vélo. La FUB (Fédération française des usagers de la bicyclette) a créé ou accompagné plus de 200 vélo-écoles, dans toute la France.

  1. À qui s’adressent ces cours ?

    Les vélo-écoles sont ouvertes à toutes et tous, adultes ou enfants, quel que soit le niveau de départ de maîtrise du vélo. 50 % d’entre elles ciblent plus précisément un public féminin, 36 % les seniors, 33 % des salariés d’administration ou d’entreprises – par exemple dans le cadre de plans de mobilité –, et 20 % s’adressent aux enfants, avec des interventions en milieu scolaire, périscolaire ou extrascolaire.

  2. Quels sont les objectifs de la formation ?

    Deux types de sessions sont proposées, selon le niveau initial des apprenants :

    • des sessions d’apprentissage (pour les primoapprenants) ;
    • des sessions de « remise en selle » (pour les personnes sachant pédaler mais n’ayant pas pratiqué depuis longtemps).

    Plusieurs séances permettent d’apprendre ou de revoir les fondamentaux (éléments du vélo, freinage, équilibre, pédalage), de se perfectionner (changer de vitesse, lâcher un appui, regarder en arrière…), conduire en ville (franchir un giratoire, indiquer un changement de direction…) et acquérir des connaissances utiles, comme le Code de la route, la lutte contre le vol ou l’entretien de son vélo.

    Les formations ont également une forte vocation sociale. Elles peuvent avoir lieu dans le cadre d’animations de quartier, de programmes santé ou pour l’insertion sociale et professionnelle.

  3. Y a-t-il une vélo-école près de chez moi ?

    Les vélo-écoles du réseau FUB sont les plus répandues, mais d’autres associations locales proposent également ces formations. Vous trouverez la plus proche de chez vous grâce à cette carte interactive.

"