La génération "Y" et l’écologie

Nos équipes

La nécessité d’un développement plus durable est désormais une évidence pour la génération Y. Avec une vision plus large basée sur des modèles de production et de partage, la nouvelle génération semble avoir bien compris que s'engager pour la planète était désormais un combat inévitable.

  1. Un sujet qui tourne en rond depuis 40 ans.

    Le sujet du réchauffement climatique est présent depuis plus de quarante ans, pourtant la prise de conscience est encore lente. Les millennials, plus connectés, plus mobiles, en plein dans l'évolution grandissante du télétravail et du travail nomade vivent des bouleversements qui accompagnent une prise de conscience grandissante sur l'écologie. La génération des années 80-90 est aussi la première à réellement sentir les conséquences sanitaires, du réchauffement climatique, de la pollution de l'air, etc.

  2. Exit les dinosaures de l’écologie ringards

    Exit les anciennes figures de proue de l’écologie trop souvent assimilées aux gouvernements successifs incapables de mettre en œuvre des actions décisives. La nouvelle génération utilise massivement les réseaux sociaux pour se faire entendre et le digital de manière plus globale pour porter une voix qui prend de l’ampleur et qui sensibilise plus facilement la génération Y.

  3. Une crise sanitaire bénéfique sur les prises de conscience

    La pandémie de Covid-19 n’y a rien changé. En fait, elle a même inspiré les responsabilités individuelles et a motivé nos jeunes générations à être acteurs du changement dans la société.

    C'était déjà le cas auparavant, et ça l'est d'autant plus depuis la crise sanitaire. Chez Glasseo l’écologie est une valeur forte et partagée par nos équipes.