Retour

L’urgence climatique bientôt inscrite dans notre constitution ?

Image

Un début d’année très « vert » dans les intentions et les grandes communications. Avec le retour des Etats-unis dans l’accord de Paris, la loi climat en France et le pacte vert européen qui vise à être climatiquement neutre en 2050, on ne pourra pas dire que les sujets de développement durable ne sont pas dans l’actualité.

  1. En France la loi climat avance bon an mal an

    Après des reports pour cause de crise sanitaire, la loi climat a été présentée le 10 février 2021 en conseil des ministres. Cette nouvelle loi est destinée à mettre en œuvre une politique de réduction d’au moins 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Les propositions d’actions sont issues d’une convention citoyenne pour le climat, composée de 150 Français tirés au sort et qui a fait 149 propositions.

  2. Faire entrer le climat, la biodiversité et l'environnement dans l'article 1er de la constitution

    Le projet de loi devant intégrer la protection de l'environnement dans la constitution par référendum a été validé en commission par les députés, avant son examen à partir du 9 mars 2021 dans l'hémicycle. Ce texte prévoit d'inscrire à l'article 1er de la Constitution que la France "garantit la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique".

    Si le texte aboutit sans être édulcoré, cela signifie que l’État pourrait être tenu responsable de son manque d’action en faveur d’une protection effective de l’environnement. Il sera intéressant de faire le point dans un an pour mesurer le niveau d’aboutissement des belles intentions de ce début d’année 2021.

    Le dernier sondage IFOP de décembre 2020 sur les Français et l’environnement démontre que 37% considèrent qu’il revient prioritairement aux citoyens d’agir efficacement pour l’environnement. Agissons selon nos moyens au quotidien.

"