Retour

Roland Jourdain participera à la Route du Rhum en 2022 en naviguant sur un champ de lin.

Image

Nous vous avons déjà évoqué ce navigateur hors norme à travers plusieurs articles.   Parce que même si nos secteurs d'activités sont bien différents nous partageons les mêmes valeurs sur la promotion d'une utilisation raisonnée des technologies ou encore sur nos actions respectives pour limiter notre impact environnemental.

Roland Jourdain est un super actif. Sur l’eau mais aussi sur terre, il est partout, à travers ses multiples projets comme son incubateur, we-explore , sa participation au collectif « la vague », ou encore son écurie de course : Kaïros Sailing.

Il fait partie de ces personnalités françaises qui traversent le temps en se bonifiant. Comme un bon livre, cet aventurier vert nous fait voyager pendant que nous remontons notre plaid bien au chaud sur notre canapé… Glasseo s’est engagé en tant que mécène en 2020 pour contribuer aux projets we-explore.

  1. Une Route du Rhum remplie de sens et de message.

    Déjà deux fois vainqueur de cette course mythique en 2006 et 2010, quelle mouche le pique à 57 ans pour reprendre la barre une nouvelle fois ?  Peut-être la possibilité de donner du sens à cette nouvelle aventure en véhiculant un message d’espoir pour la planète.

    En effet, cette course ne sera pas comme les précédentes, notamment parce qu’il pilotera un catamaran écoresponsable très innovant en cours de construction à La Grande-Motte.

  2. Un catamaran de 18 mètres composé à 50% de lin et de 100% d’énergie positive.

    Le lin ça sent bon et à surface égale c'est 5 à 10 fois moins énergivore lors de la conception par rapport à de la fibre de verre classique. En parallèle le lin est une matière renouvelable qui stocke le carbone. C’est en partant de ce constat qu’il a décidé de construire un catamaran composé en partie de lin dans la continuité du travail et de l’engagement de toute son équipe pour limiter son impact sans sacrifier la performance. Le multicoque sera équipé avec le minimum nécessaire pour être léger et rapide mais une fois l’épreuve passée le catamaran sera transformé pour sillonner les océans avec des missions de recherche ou d’évangélisation sur le besoin de protéger notre terre.

    Comment allier quête de sens, plaisir et challenge. Merci pour cette belle leçon Bilou.

"