Retour

S’inspirer des « low technos » pour réduire son impact en émission de C02

Image

Ce barbarisme anglais vient s’opposer au terme high-tech. Il définit la mise en œuvre de solution simple, facile, réparable et recyclable pour répondre à un besoin.
Autrement dit : est-ce que j’ai besoin d’acheter la version 27.000 du dernier téléphone à la mode si mon besoin n’a pas évolué ?
Le low-tech c’est donc avant tout une façon de voir les choses, une philosophie de pensée.
On associe le low-tech au concept d’innovation frugale, qui consiste à répondre à des besoins déterminés par des solutions technologiques les moins sophistiquées, les moins coûteuses et les plus vertueuses possibles, sans pour autant faire de concession sur le niveau du service attendu.  Pour prendre un exemple, l’objet low tech que nous utilisons tous : c’est le Vélo.
Durable, simple, ne consommant pas d'énergie, le vélo est le moyen de transport le plus utilisé.

  1. Faire mieux avec moins.

    Faire simple avec les moyens du bord ne semble plus si évident aujourd’hui. Nos sociétés de consommation nous poussant toujours à jeter pour mieux acheter. Mais, devant les enjeux du réchauffement climatique de nombreuses consciences s'éveillent et réfléchissent de plus en plus à la pertinence de leur futur achat.

    Est-ce que j’ai vraiment besoin de ce truc ? Est-ce que je n’ai pas déjà ce qu’il faut chez moi ? Comment adapter un objet que j’ai déjà à mon nouveau besoin sans avoir à faire un nouvel achat ? Ou encore comment réparer plutôt que de remplacer ?  

    En vous posant ces quelques questions simples vous verrez à quel point votre sens pratique mis en éveil vous permettra de trouver des solutions simples pour répondre à vos besoins. En dehors de la satisfaction de réduire votre impact carbone, c’est aussi et souvent une belle source d’économie pour vos finances.

    Pour en savoir plus et vous inspirer, vous pouvez consulter Le LOW-TECH Lab . C’est un programme de recherche et de documentation collaboratives sur les nouvelles technologies qui vise à les diffuser et à les promouvoir.
    Partout dans le monde des ingénieurs astucieux innovent pour répondre à leurs besoins de base avec les moyens du bord. Des solutions innovantes souvent mal partagées et qui pourtant pourraient être utiles à des millions de personnes. L’organisation source toutes les bonnes idées et accompagne les créateurs à la rédaction de tutos pouvant être mis en ligne sur leur plateforme collaborative afin de diffuser largement les bonnes pratiques pour faire mieux avec moins.

    Vous l'aurez compris, avoir une démarche low-tech est à la portée de tous, principalement déterminée par notre comportement d'achat. Réparer plutôt que de remplacer chez GLASSEO cela fait partie de notre ADN tant en interne sur nos achats que pour nos clients avec qui nous privilégions toujours la réparation d'un pare-brise plutôt que son remplacement si c'est possible et sans faire de concession sur la sécurité ou le confort. En parallèle et dans le cadre de nos actions pour la préservation de l’environnement, tous les pare-brise sont collectés et recyclés  depuis très longtemps chez GLASSEO. Le verre est refondu et le plastique est normalement utilisé pour faire d’autres produits.

"