Les projets fous pour limiter notre impact écologique

Développement durable

Le temps n’est pas à la réjouissance concernant les actions pour lutter contre le réchauffement climatique. Le manque de mobilisations de chaque citoyen et la léthargie de nos gouvernants n’incitent pas à l’optimisme. Pourtant, certains parviennent à mettre en œuvre des solutions simples et pragmatiques pour diminuer leur impact sur la planète comme au sein du collectif - La vague par exemple.

Mais il y a aussi des scientifiques qui voient plus grands avec des projets aussi loufoques qu’inattendus. Un petit florilège ci-dessous pour se détendre et rêver un peu.

  1. Le plus gigantesque

    Le projet le plus impressionnant nous vient d’une jeune entreprise norvégienne qui fait la promesse de générer cinq fois plus d’électricité qu’avec une éolienne classique !! Comment ? En construisant une éolienne géante tout simplement.

    Il s’agit d’une structure métallique haute de 305 mètres soit autant que la tour Eiffel abritant plusieurs dizaines de petites turbines bipales;. La startup annonce pouvoir produire suffisamment d’électricité pour 80 000 foyers européens avec une seule installation. Elle est soutenue par des fonds importants, mais restons prudents et attendons de voir le premier dispositif opérationnel pour se réjouir.

  2. Le plus loufoque

    L'augmentation de la température des océans peut être fatale aux coraux : lorsque le mercure monte, ils expulsent les zooxanthelles, qui cohabitent avec eux et leur fournissent oxygène et nourriture. Sans hôte, le corail deviendra blanc, combattra la maladie et finira par mourir.

    Des scientifiques américains du Mott Marine Laboratory et du Florida Institute of Technology ont eu l'idée de les protéger avec de petits parapluies. Ils ont mené il y a quelques années des expériences sur des récifs malades en plaçant une planche de plastique fumée pour ne laisser passer que 20% d’ultraviolet. Selon l’étude il a suffi de quelques jours pour constater que la maladie était moitié moins importante sur les coraux mis à l’abri. Le déploiement de ces parasols sur d’autres récifs est à l’étude

  3. Le plus absurde

    Il s’agit ici de faire diminuer d’un seul coup les températures de la surface de la terre en saupoudrant le ciel de sel ! Grâce à l'utilisation de cette technique, nous pourrions soudainement baisser la température de quelques degrés. Nous pourrions ainsi éviter beaucoup de sécheresses et de canicules. C’est la promesse du projet en tout cas.

    Le cristal réfléchira une partie des rayons du soleil dans l'espace, réduisant ainsi la chaleur à la surface de la terre. Après quelques années, le sel peut éventuellement se dissoudre. Mais d'ici là, il n'y aura plus de ciel bleu parfait. On ne peut pas tout avoir.

    Mais il y a un autre projet, encore plus fou comme celui de refroidir la banquise. L’objectif serait de pomper l’eau glacée qu’il y a sous la banquise, pour la propulser au-dessus, à l’aide de brumisateurs géants. (sic) Les gouttes gèleraient instantanément pour créer une nouvelle couche de glace, et ralentir la fonte.

    Reste à trouver comment faire fonctionner les machines sans impact environnemental sinon la solution risque de faire plus de mal que de bien …

    Si ce projet prête à sourire malheureusement la banquise se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la terre et ce n’est pas très réjouissant. La montée des océans s’accélère et menace de nombreuses villes côtières et d’archipels.

    Il y a beaucoup d’autres projets comme bloquer les courants chauds avec des digues ou encore, placer un filtre solaire géant dans l’espace.

  4. Le financement reste le problème

    Vous l’aurez compris ce ne sont pas les projets qui manquent et dans le lot surement des idées qui pourraient fonctionner. Reste à trouver le modèle économique pour séduire les investisseurs.