Retour

Un nouveau voilier cargo en construction pour l’équipage Grain de Sel.

Image

Nous vous parlions déjà en février 2020 de cette équipe de Bretons qui venait de réaliser la première traversée entre Saint-Malo et la République Dominicaine en cargo à voile.  
Du vin bio à l’aller et du cacao sur le chemin de retour. 50 tonnes transportées complétement décarbonées sur un cargo 100% écologique.

  1. Un bel exemple de réussite éco-responsable

    L’idée de cette société Grain de sel basée à Morlaix  est donc de proposer du chocolat sur base d’une fève de cacao bio transportée de l’agriculteur vers l’usine de fabrication avec un très faible impact environnemental. Si l’idée était séduisante sur le papier elle aurait pu rester au rang de l’artisanat. Mais le succès est tel que les projets fusent.

    Ce premier cargo est déjà trop petit et l’ambition grandit avec le souhait de fabriquer une flotte de navire de toutes tailles pour transporter différents produits. Du rhum des épices du thé, les possibilités sont infinies...  (De mon côté je vote pour le rhum en premier car il fait partie des produits de premières nécessités indispensables à nos amis bretons notamment aux insulaires pour tenir le coup les soirs d’hiver et de grands vents.)

  2. Un marketing éco-responsable pour des consommateurs vigilants

    Un bel exemple de startup qui se développe sur un modèle différent intégrant la notion de carbone dans son ADN et ça fait mouche.

    Car en dehors du talent des concepteurs qui ont rendu possible la construction de ce bateau. On peut aussi penser que les consommateurs responsables se sont retrouvés dans l’achat d’un produit un peu plus cher mais qui parle et qui permet de faire un mini geste facile en faisant ses courses. Acheter une tablette de chocolat quand on connait son histoire n’a pas la même saveur. C’est aussi la magie du marketing avec une belle photo du voilier bien en vue sur le packaging recyclable et sans aluminium.

  3. Et l’histoire continue

    Dans une interview récente au journal Ouest France, Stéphane Gaillard directeur marketing annonçait être en cours de négociation avec un chantier naval pour construire un nouveau navire de 52 mètres de long et qui transportera jusqu'à 350 tonnes de marchandises contre 50 tonnes pour la première version. Grain de sel II est prévu en livraison pour 2023.

"