Voitures électriques : Comment surveiller et préserver la durée de vie de sa batterie.

Expertise technique

Voitures électriques : Comment surveiller et préserver la durée de vie de sa batterie.

Qui veut aller loin ménage sa monture. A travers la métaphore du cheval comme monture, cet adage nous enjoint de préserver nos forces, de ne pas « tirer sur la corde », en un mot de prendre soin de ce qui nous permet d’avancer quel que soit le moyen de locomotion.
Quel que soit le moteur que vous utilisez votre mode de conduite va influer directement sur votre consommation d’énergie qu’elle soit issue d’essence, de GPL ou de batterie électrique.

  1. L’éco conduite pour limiter sa consommation.

    L’éco conduite  est la meilleure façon d’économiser sa batterie. Conduire plus souplement, anticiper les ralentissements et privilégier le frein moteur reste la meilleure attitude. Mais, en complément de votre «irréprochable» conduite, vous devez surveiller l'état de votre batterie. Si vous ne prenez pas quelques précautions votre batterie vieillira plus vite et le coût de remplacement d'une batterie électrique n'est pas négligeable ! Presque 4000€ pour une Renault Zoé et deux ou trois fois pour une Tesla.

  2. Savoir mesurer l’état d’usure de sa batterie électrique.

    En préambule aux bonnes pratiques, vous devez suivre l'état d'usure de votre batterie grâce au SOH. Très utile en cas de revente ou d’achat, c'est un relevé détaillé qui exprime le degré de dégradation de votre batterie par rapport aux 100% d'origine comme sur votre téléphone portable.
    Pour obtenir cette indication vous avez deux solutions :  La première consiste à passer par son concessionnaire qui vous facturera cette prestation. Petite astuce : Pensez à demander le SOH lors de vos révisions ce qui permet souvent de l’inclure sans frais.
    Autre solution vous faites vous-même le diagnostic grâce à des applications à télécharger sur votre téléphone portable et qui vous permettent d’obtenir un certificat qui évalue l'état d'usure. Voir par exemple le site la bellebatterie.com  

  3. Adopter la bonne technique de recharge

    Les batteries lithium-ion fonctionnent grâce à des réactions chimiques et électriques. Si votre niveau de charge est faible en dessous de 20% la batterie sera plus sollicitée pour conserver un fonctionnement optimal. Il est donc conseillé de recharger plus régulièrement pour rester dans une fourchette 80-20. A l’inverse un 100% tout le temps n’est pas idéal parce que la tension atteindra le niveau maximum et usera plus vite votre batterie. Gardez un œil sur votre niveau de charge pour rester dans cette fourchette.

  4. Adopter la « slow » conduite.

    Plus vous aurez une conduite nerveuse plus vous consommerez des cycles de recharge. Une batterie au lithium-ion tient en moyenne 1000 à 1 500 cycles au total.  Mais plus vous roulez de manière énergique plus vous sollicitez votre moteur qui videra la batterie qu’il faudra recharger. A terme un rapprochement des cycles de recharge et de décharge et donc une usure prématurée de votre batterie !

  5. Recharger à la bonne température.

    Évitez de mettre en recharge votre batterie si celle-ci a chauffé, à l’inverse comme pour toutes les batteries elle n’aiment pas le grand froid. Il est préférable de mettre en charge la nuit à froid. Enfin, privilégiez les trajets courts et évitez les vitesses élevées sur une longue distance.