Connaissez-vous le nom du 7ème continent ?

Développement durable

Connaissez-vous le nom du 7ème continent ?

Même si vous n'êtes pas très bon en géographie, vous savez que le 7ème continent n'existe pas.

Et pourtant il grossit un peu plus chaque année et fait 3,5 millions de kilomètres carrés. Soit 6 fois la superficie de la France. Vous ne voyez toujours pas ?

Pourtant ce continent existe bel et bien et il est tout simplement le produit de nos déchets.  Plus connu sous le nom « Great Pacific Garbage Patch » (Grande Plaque de Déchets du Pacifique) il est composé de nos déchets plastiques et continue à être inéluctablement alimenté de nos rejets.  Il ne constitue pas une masse solide mais une zone où la mer est saturée par les débris plastiques. Il fut découvert il y a peine 25 ans par un océanographe américain appelé Charles Moore.

Et, comme si cela ne suffisait pas on a découvert depuis qu’il n’existe pas moins de 6 zones identiques dans tous les océans de notre planète.

  1. Des millions de tonnes de plastique s’accumulent dans nos océans.

    Chaque année c’est presque 10 millions de tonnes de déchets qui sont déversés dans nos fleuves et qui aboutissent dans les océans. Si la plupart finissent par disparaitre, c’est plus compliqué pour le plastique qui a une durée de vie pouvant aller de 100 ans à 1000 ans ! Au grès des vents et des courants ces déchets s'accumulent dans des zones appelées Gyres océaniques.

    Ce terme vient du mot grec signifiant « rotation ». Cela devient de gigantesques tourbillons d'eau composés de micro plastiques. Réduits avec le temps en microparticule, ils sont pratiquement invisibles et facilement ingurgités par 267 espèces marines qui en meurent.

    C’est le même constat sur les autres Gyres. Les déchets qui s’y trouvent sont des microparticules de plastique. En effet avec le temps, le soleil, la houle et le vent, le plastique se fragmente en microparticules qui restent à la surface et forment une soupe de plastiques.

  2. Agir pour réduire sa consommation de plastique

    Le plastique est le déchet le plus difficilement recyclable et le plus néfaste. En parallèle il ne fait pas partie des éléments indispensables à notre survie, chacun d'entre nous peut agir en diminuant sa consommation de plastique.

    Lorsque nous achetons un bidon de lessives pour laver notre linge, nous achetons un contenant rempli de 80% d’eau ! contenu dans un bidon qui finira dans la mer.

    Nous n’avons plus d’excuses, il est facile d’acheter une recharge pour remplir son bidon ou de se tourner vers le même produit mais contenu dans un carton qui pourra être recyclé. Bannir la paille en plastique jetable contre une paille en bambou lavable n’est pas si compliqué.