Les Danois toujours en tête sur la réduction de l’impact environnemental.

Développement durable

Les Danois toujours en tête sur la réduction de l’impact environnemental.

L'Europe politique s’est fixée comme objectif d'être le premier continent neutre en carbone d'ici 2050. Mais les plus gros pays, comme la France, patinent et avancent trop lentement. La commission européenne elle-même reconnait que si nous atteignons l'objectif, cela sera surtout dû à la crise COVID qui a eu pour effet de clouer au sol les transports et de ralentir fortement les productions.
Depuis 2006 il existe un indice qui permet de comparer l'efficacité des politiques environnementales. Celui-ci prend en compte les efforts et les résultats par les pays en combinant la qualité de l’air, la biodiversité ou les volumes de rejets de gaz à effet de serre.
Loin devant en Europe et même premier pays dans le monde en 2020 c’est le Danemark qui arrive en tête avec l’énergie verte qui couvre 70% des besoins du pays.  Vous pouvez voir le classement des pays en 2020 avec ce document élaboré par Yale Université.
La France arrive 5ème sur sa zone derrière la Suisse, le Luxembourg et l’Angleterre.

  1. Heureux et vert comme un Danois.

    Le Danemark n’est pas seulement un bon élève écolo, il est aussi le pays où les habitants sont les plus heureux du monde. En tout cas selon les différents classements du bonheur comme le World Happiness Report 2020. Même si les études ne démontrent pas le lien direct entre écologie et bonheur on a envie de se dire que les deux sont surement un peu liés.
    Les bons résultats danois sont le fruit de la production d’énormes parcs éoliens marins qui fournissent 50% de l'électricité. Soulignons aussi l'existence de plusieurs taxes carbone pour particuliers ou entreprises qui permettent au Danemark de diminuer son empreinte écologique de manière constante depuis 15 ans.
    Mais le modèle Danois n’est malheureusement pas transposable en France. Tout simplement parce que le Danemark c'est 15 fois plus petit que la France et c'est l’un des pays les moins peuplés du monde avec un peu moins de 6 millions d'habitants. Il est donc plus facile de réaliser sa révolution énergétique pour les Danois que pour les Français. Si nous devions couvrir 50% de notre électricité en parc éolien, nous n’aurions plus beaucoup de place pour nos agriculteurs ou nos pêcheurs.

  2. En France nos passoires énergétiques nous pénalisent

    En France si nous faisons partie des bons élèves sur le classement IPE 2020  notre retard est lié à l'industrie du transport notamment de l'aviation internationale dont l'émission de co2 continue de progresser. Mais deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre, le bâtiment qui représente à lui seul 20% des émissions et dû en grande partie à une mauvaise isolation. La rénovation énergétique est aussi un enjeu social et sanitaire : la France compte environ 5 millions de passoires thermiques dont 200 000 sont des logements sociaux.

Environmental performance 2020 index