La vente des voitures électriques dans le monde

Expertise technique

C’est passé inaperçu et pourtant au début du mois d’août le président américain Joe Biden a signé un important décret pour obliger les constructeurs automobiles à vendre en 2030 des véhicules qui n’émettent aucune pollution. Cela doit concerner au moins 50 % des véhicules neufs proposés à la vente.

Quand on connait le goût des Américains pour les grosses cylindrées très consommatrices de gazole couplées aux puissants lobbies du pétrole et de l’industrie automobile américaine, on peut se pincer pour se demander s’il ne s’agit pas d’une blague...En tout cas on te souhaite bonne chance Joe.

L’Europe de son côté souhait la fin des moteurs thermique pour 2035. C’est donc la course aux voitures électriques pour les constructeurs mais où en sommes-nous en 2021.

  1. Le marché des voitures électriques en 2021 en France.

    Nous l’évoquions dans un précèdent article le choix d’un véhicule électrique n’est pas si simple pour une personne ou pour une entreprise. Pourtant le marché se porte bien et les chiffres sont éloquents. Selon l’association Avere-France en 2020, il y a eu 194 730 véhicules électriques et hybrides rechargeables qui ont été immatriculé. Un bond de 180% par rapport à 2019.  Sur un marché seulement vieux de 10 ans, cela représente en cumulé à ce jour 500.000 véhicules en circulation en France. Sur un parc total de 44 millions véhicules roulants en France.

  2. Le marché des voitures électriques en 2021 en Europe.

    La part de marché des véhicules électriques a doublé en Europe en un an. Mais, si les ventes bondissent sur le vieux continent le volume de ventes est bien différent entre les pays riches et les autres. En effet selon l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) 73 % des ventes de véhicules électriques en 2020 ont été réalisées dans quatre pays où le PIB est supérieur à 46 000 € annuel soit, la Suède en tête suivie par les Pays-Bas, la Finlande, le Danemark et l’Allemagne. Une fracture nette entre l’Europe centrale et orientale et l’Europe de l’Ouest. Il ne se vend pas beaucoup de voitures électriques à Chypre ou en Pologne.

  3. La voiture électrique encore inaccessible pour les pays les moins riches.

    Le prix reste encore l’enjeu majeur et il est principalement déterminé par le coût de construction de la batterie. Mais les enjeux sont tels que tous les constructeurs investissent massivement pour en réduire le prix de revient tout en augmentant l’autonomie.

    Toutes les études prévoient donc que le prix d’une voiture électrique devrait pouvoir passer en dessous ou égaler le prix des voitures à essence avant 2050.